Institut Professionnel des Comptables
et Fiscalistes Agréés
Loi du 22 avril 1999
 
N° 63 - 31.10.99 - Les liquidités de l’entreprise

Editie n°r 63 van 31 oktober 1999

Les liquidités de l’entreprise

    Auteur:
    Georges Honoré
    Membre du Conseil National

1. Définition

Hubert Ooghe et Charles van Wymeersch définissent les liquidités dans leur livre "Traité d’analyse financière": "Les liquidités concernent la capacité de l’entreprise à mobiliser des moyens de trésorerie lui permettant de faire face, dans les délais requis, à ses engagements à court terme."

Le cycle d’exploitation comporte plusieurs flux, tels que le flux d’achats, le flux des ventes, le flux des charges, le flux de productions, le flux d’encaissement.

A chaque stade, il est provoqué une rétention de flux provoquant une accumulation de valeurs: Stock -> Clients -> Banques -> Fournisseurs.

Il y a un temps plus ou moins long pour traduire ces valeurs accumulées en valeurs disponibles. Un stock doit être vendu à un client. Le client doit payer le montant de la facture à une échéance donnée.

Ces étapes successives entraînent trois notions de ratios distinctes:
- Ratio de liquidité large ou liquidité générale.
- Ratio de liquidité restreinte ou liquidité réduite
- Ratio de liquidité immédiate ou "ratio de trésorerie"

2. Ratio de liquidité au sens large = liquidité générale

Ce ratio permet de constater si les actifs circulants sont suffisants pour payer les dettes à court terme.

Coefficient = (Valeur d’exploitation + valeurs réalisables + disponibles)
/ Dettes à un an au plus

Ce ratio peut s’écrire plus simplement: Actifs circulants / Dettes à court terme

Il doit traduire un coefficient supérieur à 1.

Une situation négative reflète une situation dangereuse puisque les actifs à court terme ne permettent pas de rembourser les dettes à court terme.

Une valeur élevée du ratio de liquidité au sens large n’est pas nécessairement avantageuse car elle peut signifier que l’entreprise surinvestit en actifs circulants ou est proportionnellement trop endettée à long terme.

3. Ratio de liquidité restreinte = liquidité réduite

Pour calculer ce ratio, on élimine les éléments les moins liquides (stocks, commandes en cours, comptes de régularisation). On peut ainsi considérer que les stocks se révèlent insuffisamment liquides pour couvrir un besoin urgent de liquidités. La vitesse ou la lenteur de la réalisation des stocks peuvent dépendre de la définition du cycle d’exploitation.

Coefficient = (Valeurs réalisables + disponibles)
/ Dettes à un an au plus

On admet généralement que le coëfficient de 0,5 est valable.

Il permet de déterminer la proportion dans laquelle l’entreprise est capable de faire face rapidement à l’exigible à très court terme. Il importe d’être attentif à la disparité importante qui peut exister sur le plan des délais entre les crédits accordés aux clients et les crédits obtenus des fournisseurs.

Exemple

Dans l’entreprise A, les fournisseurs accordent généralement un crédit de 4 semaines pour le règlement de leurs factures. Par suite de l’augmentation des taux d’intérêt, la fédération professionnelle des fournisseurs du secteur d’activité incite ses membres à réduire le crédit accordé à 3 semaines.

L’entreprise A devra réaliser rapidement de la liquidité pour satisfaire à cette réduction de crédit fournisseurs.

4. Ratio de liquidité immédiate = "ratio de trésorerie"

Ce ratio est souvent appelé à tort "Ratio de trésorerie".

Coefficient = Disponibles
/ Dettes à un an au plus

5. Position négative de la liquidité générale

A première vue, une position nette négative du ratio de la liquidité générale laisse supposer une position peu confortable, ce qui peut être effectivement le cas.

Mais une situation nette négative peut aussi être un signe d’expansion.

Les dettes à court terme précèdent toujours les créances sur les clients, surtout lorsque le cycle de réalisation est long.

Il peut être intéressant de rapprocher les montants des liquidités du chiffre d’affaires.

L’échelle suivante est généralement admise par les établissements de crédit = chiffre d’affaires annuel / 12

Position de la liquidité générale à C.T SITUATION
Négative d’un mois du C.A. Satisfaction
Négative de 2 mois du C.A. Préoccupante
Négative de 2 à 3 mois du C.A. Mauvaise
Négative de + de 3 mois du C.A. Très dangereuse

6. Evolution des liquidités

SITUATION/TD> FORMULE IDEAL 20XX 19XX 19XX
Liquidité générale Actifs circulants
/ Dettes à C.T.
>1 - - -
Liquidité restreinte Créances + disponible
/ Dettes à C.T.
0,5 - - -
Liquidité immédiate Disponible
/ Dettes à C.T.
0,25 - - -

***

Dernière mise à jour le 11/08/2005 11:35:00